6 méthodes actives pour progresser rapidement en français

méthodes actives pour progresser rapidement en français

6 méthodes actives pour progresser rapidement en français

Je suis sûre que vous voulez progresser rapidement en français.

Vous voulez être efficace et voir vos progrès ?

Vous cherchez des méthodes qui marchent ?

Vous savez sûrement que j'aime partager avec vous le résultat de mes expériences.

Mes propres expériences d’apprenante en langues.

Et surtout les expériences de mes étudiants de français.

Je vois régulièrement ce qui est vraiment efficace et je peux vous dire ceci avec certitude :


Ceux qui progressent vite sont très actifs !


Dans cet article, vous allez découvrir 6 méthodes actives pour progresser rapidement en français.

Vous allez comprendre ce que cela signifie "être actif" dans l'apprentissage d'une langue étrangère.

Trois de mes étudiantes vont partager avec vous leurs méthodes les plus efficaces.

Je vais vous proposer des vidéos (des interviews) et des résumés des points les plus importants à retenir.

Les 6 méthodes actives que je vous propose pour progresser rapidement en français vont vous permettre 3 choses essentielles :

1. comprendre en profondeur ce que vous apprenez

2. mémoriser vos apprentissages

3. utiliser ce que vous avez appris.



Comprenez en profondeur ce que vous apprenez

Lire un cours ne suffit pas.

Ecouter un cours ne suffit pas.

Regarder une vidéo ne suffit pas.

C'est une manière passive de "faire du français".

Vous passez du temps comme ça

mais ce n'est pas la meilleure manière d'utiliser votre temps si vous voulez progresser en français.

Adoptez une manière active d'apprendre !

Cela commence par une véritable compréhension de ce que vous apprenez.


Méthode #1 : prendre des notes intelligentes

Nous savons que si on ne note pas ce qu'on apprend, on l'oublie très vite.

Bien sûr, on ne peut pas tout noter.

Vous devez choisir de noter certains éléments.

Notez en priorité ce qui est utile pour vous.

Ce qui est utile dans votre utilisation de la langue.

Des mots utiles dans votre vie quotidienne

Des structures de grammaire qui correspondent à ce que vous voulez exprimer régulièrement.

Des erreurs fréquentes quand vous parlez

C'est ce que j'appelle des notes intelligentes.

Des notes intelligentes ce sont :

- des notes structurées

- des notes personnelles et utiles pour soi-même

Voici des exemples de notes intelligentes réalisées par deux de mes étudiantes : Roslyn et Judith.

Elles vont vous expliquer elles-mêmes comment elles les créent.


Le tableau ABC (Roslyn)
tableau ABC notes intelligentes

Extrait du tableau ABC de Roslyn

Roslyn propose ses méthodes actives

Roslyn

Comment je fais :

Je crée un fichier avec un tableau comme celui-ci et c’est un défi agréable d’essayer de le remplir avec les mots et les expressions d’une ressource.

L’activité m’aide à me concentrer sur ce que j’écoute, dans ce cas un podcast d’Hugo, qui a parlé de la cathédrale Notre Dame. Naturellement, le fichier continue jusqu’à la lettre Z.

C’est utile pour me motiver, je crois.

En réalité, c’est juste une autre méthode pour prendre des notes sur un thème.

Après l’avoir fini, je peux essayer de me rappeler les mots liés à chaque lettre ou former une phrase avec quatre mots dans le tableau. Cette activité est comme un jeu qui augmente mon intérêt pour le vocabulaire.

Conseil (sur cette idée) : Je trouve utile de diviser le tableau en colonnes en fonction du type de mot.

C’est utile de vérifier le genre des noms, par exemple.

Quelquefois, je ne connais pas l’adjectif pour un nom ou vice versa.

C’est une occasion de remplir ces lacunes dans mon vocabulaire, par exemple: le déclencheur (nom) et déclencher (verbe).


Méthode #2 : travailler sur ses erreurs


Le document "to do" (Judith)

Judith explique dans une vidéo ce qu'est le document "To do" et comment elle l'utilise. Vous allez voir que c'est vraiment un état d'esprit à la fois positif et actf. Judith utilise ses erreurs pour progresser.

En dessous de la vidéo, vous trouverez quelques explications de Judith. 

Voici une petite partie du tableau "To do" de Judith :

document de notes intelligentes à partir des erreurs

extrait du document To do de Judith

Voici les explications de Judith :

Comment je fais :

Je profite énormément de mes erreurs.

Les corrections de mes textes par Nathalie sont donc une source inépuisable de progrès.

Pour en bien profiter, j’ai commencé un document “ToDo” dès la première fiche.

Après avoir vaincu le choc d’avoir commis tellement d’erreurs dans mon premier texte (et les textes suivants…), j’ai décidé de ne pas en souffrir, mais d’analyser mes erreurs.

J’ai identifié 4 catégories principales (vocabulaire, prépositions, grammaire générale, subjonctif) 

et quelques erreurs diverses. 

Avec toutes les corrections de Nathalie je procède comme ça :

Je lis les corrections, j’essaie de comprendre la raison de mon erreur, je classe le sujet dans la catégorie adéquate de mon “ToDo”, je note une phrase d’exemple pour illustrer (et mémoriser) l’utilisation correcte.

Selon la catégorie, j’applique d’autres méthodes pour avancer.

Le vocabulaire par exemple, je l’importe dans l’application avec laquelle j’étudie le vocabulaire (Méthode #4) ; pour les sujets grammaticaux,  j’essaie souvent de les structurer avec l’aide des cartes mentales (Méthode #3).

Je consulte mon “ToDo” une fois par semaine en entier pour me rendre compte des sujets que j’ai déjà appris ou que j’ai encore à approfondir.

C’est utile pour ……

- comprendre la structure de la langue française,

-enrichir son vocabulaire​

- aborder des sujets grammaticaux

Conseil (sur cette idée) : À tout le monde ses propres faiblesses et à tout le monde sa propre méthode !

Noter les sujets à réviser dans une structure comme celle-ci, est une méthode appropriée à mes besoins.

Mais je suis convaincue que travailler sur les erreurs en profitant des corrections est utile pour tout le monde.


Avez-vous déjà lu mon article "Arrêtez de vous excuser pour vos fautes de français" ?

Je donne des conseils utiles pour utiliser ses erreurs de manière active et positive.


Méthode #3 : faire des exercices en contexte

Quand vous apprenez une nouvelle notion en français (en particulier en grammaire), faire des exercices est un excellent moyen de vérifier que vous avez bien compris.

C'est une étape que je vous recommande fortement.

Peut-être que vous pensez que faire des exercices n'est pas très amusant.

Vous n'avez pas envie de "retourner à l"école" ?

Je vous comprends !

C'est pour ça que je propose à mes étudiants un maximum d'exercices en contexte, grâce à des fiches d'activités complètes (dans les programmes de cours individualisés avec une partie "autonomie")

Ce sont des exercices en lien direct avec un document audio ou vidéo qu'ils ont étudié dans la fiche que j'ai créée pour eux. 

Ils restent immergés dans la thématique étudiée.

Cela a deux avantages :

1. C'est moins ennuyeux.

2. C'est plus efficace. On mémorise mieux en lien avec un contexte.

Si vous voulez vous aussi découvrir des fiches d'activités pour travailler en autonomie, de manière très efficace, je vous invite à découvrir ma boutique en ligne, avec les parcours guidés et les packs.

Mes  3 étudiantes (Judith, Claire et Roslyn) réalisent elles aussi toutes les semaines des exercices.



Méthode #4 : créer des cartes mentales

Judith explique dans une autre vidéo son expérience avec les cartes mentales.

Si vous ne connaissez pas du tout cette méthode que j'utilise beaucoup,  je vous conseille de lire cet article : "Apprenez vos cours de français avec une carte mentale".

Ensuite, vous comprendrez mieux ce que fait Judith.

Voici quelques explications de Judith :

Comment je fais :

Quand un sujet me pose de grands problèmes, j’essaie d’identifier la raison et de trouver des structures semblables.

Je fais des recherches sur Internet ou dans les grammaires pour comprendre la particularité de ce sujet.

Ensuite, j’organise les idées principales dans une carte mentale.

Le dessin de la carte dépend du sujet et de sa complexité.

Ça prend du temps et c’est normal que je redessine les cartes plusieurs fois.

Quand je suis contente, je colle la carte sur mon placard, où elle reste pour une certaine période.

C’est utile notamment pour des structures grammaticales mais aussi pour apprendre du vocabulaire

Conseil (sur cette idée) : Il faut absolument simplifier et ne pas mettre trop de complexité sur une seule carte. 

C’est mieux de faire plusieurs cartes ou de refaire une carte après quelques mois.


Mémorisez vos apprentissages

Dans les méthodes précédentes, la mémoire est déjà en action.

Vous pouvez renforcer encore votre mémorisation grâce à une méthode efficace :


Méthode #5 : utiliser des applications de vocabulaire

Judith et Roslyn utilisent des applications pour apprendre du vocabulaire. Ces applications sont basées sur un principe de répétition pour mieux mémoriser.

Au début de  cette vidéo,  Judith nous parle des cartes de vocabulaire qu'elle réalise avec Mosalingua

Roslyn, elle, utilise l'application  Tiny Cards de Duolingo.

Voici ses explications :

Comment je fais :

Je crée quelquefois des cartes-éclair en ligne pour pratiquer des expressions en français. Ainsi je peux m’entraîner sur mon téléphone portable. Le programme s’appelle “Tiny Cards” et il produit des “leçons” avec mes cartes qui m’aident à m’entraîner grâce aux images et aux courtes phrases.

C’est utile pour réviser en route dans un train ou dans une queue !

Conseil (sur cette idée) : Je ne tape qu’un mot au revers de la carte. Puis j’y ajoute une image (peut-être du site Pixabay). 

Toutes les explications sont au recto de la carte.

Ensuite, je change les réglages pour que le programme pose des questions seulement sur le mot au revers, car ce mot est toujours le mot le plus central, le plus important.

C’est le mot qui me rappelle la phrase ou l’expression.

Si je connais ce mot, je ne peux pas oublier l’expression.

application vocabulaire Tiny Cards

Vous voulez d'autres idées d'applications utiles pour apprendre le français ?

Découvrez 10 applications sélectionnées et expliquées par Stéphane de commun français.


Utilisez ce que vous avez appris


Méthode #6 : intégrer les nouveaux apprentissages quand on s'exprime

Une clé pour mémoriser durablement vos apprentissages et vraiment améliorer votre niveau est d'utiliser rapidement ce que vous avez appris. 

C'est vrai, ce qui reste dans votre tête ne sert à rien !

Cela ne vous permet pas de communiquer.

Et le plus important est de COMMUNIQUER !

Comment utiliser ce que vous avez appris ?

- en écrivant des emails, des tchats, des SMS

- en parlant (en direct ou par visio-conférence).

C'est d'ailleurs la communication orale que je vous conseille de privilégier.

Claire et Judith partagent avec vous leur expérience avec des partenaires linguistiques.

Commençons avec Claire : 


Voici le résumé de Claire :

Comment je le fais :

Il y a un excellent site appelé mylanguageexchange.com qui propose des échanges linguistiques  

Là, j’ai trouvé quatre correspondantes avec qui je parle plusieurs fois par semaine.

C’est utile pour : 

- vérifier et réviser ce qu’on a appris seule. Par exemple avec les mémos vocaux.

-parler

tout seul ! 

Conseil : 

premièrement, trouvez des gens qui semblent être sérieux ! Deuxièmement, c’est idéal si ces personnes partagent les mêmes centres d’intérêts que vous.  Avantage supplémentaire; vous vous faites des amis !


Voici maintenant le témoignage de Judith concernant son tandem linguistique franco-allemand (à partir de la minute 4).

Voici quelques explications supplémentaires de Judith pour bien mettre en pratique ce qu'elle apprend.

J’oublie la plupart des nouvelles choses quand je ne les utilise pas

J’essaie donc d’intégrer les nouvelles notions dans ma routine quotidienne

Je choisis consciemment quelques sujets mixtes des catégories de mon "To Do" à appliquer :

- 5 petits sujets pour une semaine ​

-un “grand enjeu” pour une période plus longue (souvent celui de la carte mentale collée à ce moment-là sur mon placard)

Exemples de petits sujets : à part qqch (sans préposition), distinguer qqch de qqch, saisir, le cortège, la préposition “à” avec demander, parler, penser et l’utilisation du COI avec ces verbes

Exemple de "grand enjeu" : discours indirect au passé

En pratique : les retrouver dans les émissions de la radio française et dans les livres, les utiliser à l’oral (tandem franco-allemand), répétition quotidienne du vocabulaire avec l’aide d’une application, écrire des textes ou des histoires

adoptez une démarche active
adoptez une démarche active
adoptez une démarche active

Vous avez vu dans cet article que ces trois étudiantes ont beaucoup de bonnes idées. 

Elles ont une démarche très active.

C'est vraiment la clé de leurs progrès.

Je peux vous assurer qu'elles évoluent très vite grâce à leurs méthodes de travail.

C'est vraiment ce que je recommande de faire, vous aussi.

Comment commencer ?

1. Adoptez un état d'esprit actif !

2. Choisissez une ou deux activités proposées dans cet article.

3. Réalisez-les régulièrement.


Voilà, vous connaissez maintenant 6 méthodes actives pour progresser rapidement en français.

Dites-nous en commentaire ce que vous avez pensé de ces idées !

-Crédits Photo : Pixabay /Canva/ documents personnels de Judith, Claire et Roslyn.

Commentaires ( 8 )

Give a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.